Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Zoom et Indeed révèlent que le travail hybride continue de progresser en France

juin 2023 par Zoom et Indeed

Zoom Video Communications Inc. a collaboré avec la plateforme de recrutement Indeed pour collecter des données sur la proportion d’offres de travail à distance et hybrides dans le nombre total de propositions d’emploi.

L’analyse de ces données a révélé comment le travail hybride et à distance s’est développé en France. La proportion d’offres de travail à distance et hybrides dans le nombre total de propositions d’emploi a plus que quadruplé depuis le premier confinement et cette évolution s’est poursuivie après la levée de la majorité des restrictions en mars 2022. Les résultats suggèrent également que les offres d’emplois hybrides et à distance ne se substituent pas aux emplois existants mais créent plutôt de nouvelles opportunités. Ce phénomène s’observe non seulement dans l’aire parisienne et les métropoles mais également dans les villes de taille moyenne, ce qui témoigne d’une répartition plus homogène des opportunités professionnelles et économiques du territoire.

Selon l’étude de Zoom et Indeed, la part des postes à distance et hybrides proposés entre février 2020 et février 2023 en France a augmenté d’environ 370 %.
• La ville de Montreuil arrive en tête avec une augmentation de 1 132%, suivie par Brest (+1 026 %), Saint-Étienne (+638 %), Nice (+524 %) et Toulouse (+513 %).
• Parmi les villes avec une croissance inférieure à la moyenne, on retrouve Reims (+105 %), Limoges (+160 %), Perpignan (+169 %) et Rouen (+245 %).
• Les 40 villes du classement ont toutes fait état d’une croissance supérieure à 100 %
Le rééquilibrage des opportunités professionnelles sur tout le territoire se confirme par la présence de plusieurs villes de taille moyenne en haut du classement et par la croissance pour la ville de Paris qui se situe à la 31ème place. Ces résultats concordent avec l’étude de l’Insee selon laquelle le développement du télétravail depuis 2020 s’est accéléré au profit d’une périurbanisation et d’une croissance renforcées dans les villes de taille moyenne ou petite.

Ces données démontrent également que le travail hybride n’est pas un phénomène éphémère. Entre l’assouplissement des règles sanitaires en mars 2022 et février 2023, la part des postes à distance dans la totalité des offres d’emploi a continué d’augmenter de 30 % en moyenne.
• Montreuil affiche toujours la plus forte croissance (avec 102 % d’augmentation), Mulhouse arrive en seconde position (+94 %) alors qu’elle se situait à la 26ème place à partir en partant de février 2020, puis viennent Metz qui a gagné 15 places (+82 %), Annecy 5 places (+74 %), et Villeurbanne 19 places (+68 %).
• Pour 13 des 40 villes étudiées, la croissance des offres hybrides et à distance continue d’à évoluer à un rythme plus rapide que la croissance totale des postes tandis qu’une légère baisse apparaît dans les villes de Limoges (-6 %), Perpignan (-8 %), Saint-Étienne (-11 %) et Le Havre (-18 %). Ces diminutions apparaissent comme non significatives car elles restent bien inférieures aux croissances initiales des offres de travail à distance et hybride dans ces villes, qui se situaient entre 150 et 250 %, et plus de 600 % pour Saint-Étienne.

« La question pour les entreprises n’est plus de savoir si la demande de télétravail va perdurer, car les tendances observées - notamment par Indeed et Glassdoor dans notre dernier rapport économique commun - montrent que c’est une certitude. Les sociétés qui ne suivent pas les attentes des salariés en matière de flexibilité au travail en paient d’ores et déjà le prix lorsqu’elles doivent recruter, et même simplement pour fidéliser leurs collaborateurs existants. Ce qui est intéressant, c’est que l’appétence pour le télétravail est devenue tellement forte qu’elle bouscule le marché de l’emploi, y compris pour des métiers qui ne sont pas compatibles avec le travail à distance. Et cette tendance a aussi des impacts importants sur les lieux de vie des salariés et leur mobilité sur le territoire », explique Alexandre Judes, économiste pour le Hiring Lab d’Indeed France.

« Aujourd’hui, le travail hybride et à distance va au-delà d’une simple alternative face à une situation exceptionnelle. Il s’agit de modes de travail plébiscités aussi bien par les employés que les employeurs car ils répondent à des besoins de flexibilité indispensables pour un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle, et force est de constater que la productivité s’en trouve améliorée. Cette évolution représente également une opportunité de faire évoluer favorablement certaines problématiques économiques et environnementales actuelles et s’inscrit dans une dynamique d’amélioration de la qualité de vie à long terme », déclare Charlotte Nizieux, Directrice Marketing France de Zoom.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants