Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Venafi commente les décisions du G7 sur le Processus d’IA d’Hiroshima

mai 2023 par Kevin Bocek, vice-président, Écosystème et communauté chez Venafi

La semaine dernière, les dirigeants du G7 - États-Unis, l’Union européenne et le Japon-, ont convenu de créer un forum intergouvernemental appelé "processus d’IA d’Hiroshima" pour débattre des problèmes liés aux outils d’IA à croissance rapide. Selon le ministre japonais des Communications, il est prévu qu’ils examinent les questions telles que la protection de la propriété intellectuelle, la désinformation et la manière dont la technologie devrait être gouvernée.
Suite à ces intentions, Kevin Bocek, VP Ecosystem and Community chez Venafi a commenté :

« Nous en sommes encore aux premières étapes de la compréhension de l’impact de l’IA sur les entreprises et le public, et c’est une cible en constante évolution, avec de nouveaux cas d’utilisation et de nouveaux produits annoncés quotidiennement. Il est donc très encourageant de voir les dirigeants mondiaux placer l’IA au cœur des discussions et commencer à réfléchir à la meilleure façon d’avancer. Dans le cadre de ce processus, il est essentiel qu’ils reconnaissent que les organisations intelligentes ne ralentiront pas l’innovation que nous observons avec l’IA générative et que les résultats seront extrêmement positifs. Cependant, il y a des risques connus et inconnus qui doivent être habilement atténués.
« Par conséquent, la priorité des règlements doit être de contenir les risques tout en encourageant l’exploration, la curiosité et les essais et erreurs. Mais on ne peut pas aborder toutes les étapes de cette démarche avec une mentalité d’oubli. Les organismes de réglementation doivent établir des politiques et des lignes directrices qui sont revues et mises à jour fréquemment alors que nous explorons plus en profondeur le pouvoir de l’IA. Cela signifie que les gouvernements devront constamment collaborer et communiquer avec les experts dans le domaine pour éviter la négligence et l’exploitation. »


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants