Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Comment exploiter au mieux une stratégie multicloud : quatre étapes pour éviter le « chaos » du multicloud

mars 2023 par Sascha Giese, Head Geek™, SolarWinds

Les entreprises ont accéléré leur transition vers le cloud. Toutefois, la plupart d’entre elles n’hébergeront jamais entièrement leurs données « dans le cloud » et ne transfèreront jamais toutes leurs données vers un seul cloud. En 2021, les entreprises ont utilisé en moyenne 2,6 clouds publics et 2,7 clouds privés.

Chaque entreprise possède des bases de données, des applications et d’autres ressources qu’elle préfère conserver dans des datacenters sur site ou dans un cloud privé. Par ailleurs, les entreprises veulent profiter des avantages que leur offrent les divers fournisseurs de services cloud.

En adoptant une stratégie multicloud, elles bénéficient de la liberté et de la flexibilité nécessaires pour utiliser le cloud le plus adapté à une charge de travail spécifique. Les environnements multiclouds peuvent également accélérer le développement et la livraison d’applications web personnalisées. Environ 75 % des entreprises ont adopté des stratégies d’infrastructure en tant que service (IaaS) multiclouds.

Les infrastructures hybrides et multiclouds sont désormais bien réelles et elles ne montrent aucun signe de faiblesse. Malgré les avantages qu’elle présente, une stratégie multicloud peut parfois sembler chaotique pour les équipes chargées des opérations qui assurent la gestion d’environnements informatiques complexes. Une stratégie multicloud peut parfois voir le jour par accident. On peut citer, par exemple, les environnements hérités de fusions et d’acquisitions et du Shadow IT, mais la présence accidentelle d’environnements multiclouds a de nombreuses autre origines.
Que votre approche multicloud soit accidentelle ou prévue, les stratégies importantes suivantes en garantiront l’efficacité pour votre entreprise :

1) Vue d’ensemble

Il est plus difficile d’avoir de la visibilité sur un environnement multicloud. Les équipes informatiques, du DevOps et cloud ont fait appel à de nombreux outils de surveillance pour bénéficier de visibilité sur les environnements multiclouds. Mais cette stratégie n’est plus efficace.
La moitié des professionnels de l’informatique constatent désormais qu’ils n’ont pas assez de visibilité sur leur environnement. Ils ne peuvent donc plus évaluer l’intégrité de leur patrimoine informatique et lorsqu’ils rencontrent des problèmes, ils ne peuvent plus effectuer d’analyses efficaces de la cause première pour les résoudre. Vu la surcharge d’informations générées par les outils de surveillance, et aucun moyen de détecter les anomalies, ni aucun système d’AIOps équivalent, on remarque une désensibilisation aux alertes.

Cette situation a contribué à l’essor de l’observabilité pour les environnements hybrides et multiclouds. Les entreprises qui adoptent une stratégie multicloud ont besoin de solutions d’observabilité intelligentes disponibles sur un seul écran qui exploitent l’AIOps pour optimiser les performances, la conformité et la résilience de leurs environnements.

2) Cartographie de votre charge de travail

Les entreprises qui adoptent une stratégie multicloud doivent identifier le cloud adapté à l’exécution de chaque charge de travail. Le processus d’allocation d’une charge de travail qui détermine l’emplacement où vos applications et bases de données sont hébergées et exécutées est essentiel à la réussite d’une stratégie multicloud.

Les principaux fournisseurs de services cloud ont tous des points forts et faibles. En identifiant le fournisseur le mieux adapté à chaque charge de travail, vous pouvez tirer parti de tous les avantages que présente une stratégie multicloud.

Alors que votre patrimoine informatique se développe dans plusieurs clouds et environnements sur site, seule la disponibilité d’une vue topographique à jour dans votre solution d’observabilité pourra vous éviter de perdre la tête.
3) Utilisation du cloud adapté à chaque charge de travail, en commençant avec les données

Vous devez impérativement héberger chaque charge de travail dans le cloud « le plus adapté » pour tirer le meilleur parti de votre stratégie multicloud. Lorsque vous évaluez une charge de travail, commencez avec les données. Ce sont les bases de données sous-jacentes à une charge de travail qui consomment le plus de stockage, de puissance de calcul et de ressources réseau dans le cloud. Les dépenses allouées au cloud sont souvent principalement consacrées aux bases de données. Déterminez quel cloud est le plus adapté à votre technologie préférée de base de données : sécurité, disponibilité et performance élevées pour le prix le plus avantageux.

Le choix de la base de données détermine également souvent celui du cloud pour les autres composants de la charge de travail et leurs applications, les analyses/rapports connectés, et bien plus. Mais, tout se complique encore davantage par le fait que les applications cloud natives modernes utilisent de nombreuses bases de données. Alors qu’il n’est pas toujours possible de colocaliser des bases de données sur mesure dans le même cloud, c’est habituellement la meilleure solution. Cette décision dépendra souvent du coût, mais la colocalisation accélère les tests et le déploiement, et réduit la latence d’accès aux données.

Pour ce qui est de l’hébergement des données, vous devez tenir compte d’autres paramètres. Pour satisfaire à d’autres exigences en matière de souveraineté des données ou de conformité, nécessitant le contrôle absolu de certaines bases de données, vous pouvez les conserver sur site ou dans un cloud privé.

En concluant des contrats d’utilisation avec les fournisseurs de services cloud, vous bénéficierez des prix les plus avantageux pour vos divers besoins en matière de cloud.

4) Utilisation de conteneurs

La conteneurisation joue un rôle important dans les environnements multiclouds. En plaçant des applications et des bases de données dans des conteneurs, vous en facilitez la portabilité entre les clouds sans compromettre les performances. Grâce à cette portabilité, vos équipes de DevOps peuvent également tester les applications dans différents clouds. Vous pouvez optimiser les bases de données et les applications dans des environnements multiclouds via des plates-formes comme Kubernetes et Docker qui automatisent les charges de travail entre les fournisseurs de services cloud.
L’autre avantage que présentent la conteneurisation et sa portabilité, c’est que vous pouvez contrôler les coûts. Alors que certains développeurs souhaitent utiliser la technologie native disponible dans un cloud donné, vous risquez ainsi de vous engager à long terme avec un fournisseur via un contrat coûteux. La conteneurisation vous permet de conserver la même base de code tout en ayant la possibilité de transférer une application d’un cloud à un autre et de la rapatrier sur site. En même temps, vous pouvez comparer le coût exact des divers fournisseurs de services cloud.

Les approches multiclouds sont devenues populaires en raison des avantages qu’elles proposent. Une stratégie multicloud efficace bien appliquée garantit aux entreprises une dextérité numérique inégalée.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants