Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Comment ChatGPT peut transformer n’importe qui en cybercriminel ?

décembre 2022 par Benoit Grunemwald Expert en Cyber sécurité, ESET France

Depuis qu’OpenAI a lancé ChatGPT fin novembre, tout le monde s’inquiète de l’impact qu’aura la création de contenu par l’IA, notamment dans le domaine de la cybersécurité. De nombreux chercheurs craignent que les solutions d’IA générative ne démocratisent la cybercriminalité.

Avec ChatGPT, n’importe quel utilisateur peut entrer une requête et générer du code malveillant et des e-mails de phishing convaincants sans aucune expertise technique ni connaissance du codage.

Si les équipes de sécurité peuvent également exploiter ChatGPT à des fins défensives, par exemple pour tester du code, en abaissant la barrière d’entrée des cyberattaques, la solution a considérablement compliqué le paysage des menaces.

Benoit Grunemwald - Expert en Cybersécurité chez ESET France réagit : « L’intelligence artificielle permet aux cybercriminels de créer, de multiplier et d’améliorer leurs attaques. Le recours à l’AI par les acteurs malveillants n’est pas nouveau. Cependant les progrès et la simplicité de mise en œuvre, notamment offert par chatGPT, peuvent permettre d’augmenter à nouveau l’efficacité et la quantité de contenus malveillants produit. Courriels d’hameçonnage ou articles servant la désinformation ne sont que la partie émergée de l’iceberg des possibilités offertes par l’IA. Ne laissant pas le champ libre aux attaquants, l’industrie de la cyber sécurité s’appuie de sur très nombreuses années sur l’IA pour protéger les internautes et les organisations. A ce titre, couplée au Cloud, l’IA permet de réduire l’avance que peuvent avoir les criminels sur nos défenses. »


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants